Je n’ai pas l’habitude de copier des articles sur d’autres blogs, mais je ne saurai faire mieux que mon frère Louis pour commenter le discours du Bourgmestre de ce matin lors des voeux au personnel communal.  Je lui trouve une très belle plume (depuis toujours) partagé du reste avec notre cousin Georges Lauwerijs, rédacteur en chef de Matin Première Radio à la RTBF,  que je viens de rencontrer à l’occasion de la nouvelle année et qui est curieux lecteur du blog de Louis.  Je vous laisse lire les commentaires de mon frangin.
Photo Louis Vdk

J’en reviens à ces vœux du Bourgmestre au personnel communal dans ce nouvel arsenal des pompiers de l’entité.
D’emblée Gilbert Deleu souhaita à l’assemblée ses meilleurs vœux pour l’année nouvelle. Il embraya sur la situation économique désastreuse de notre pays mais qu’il fallait réagir et ne pas se laisser aller au désespoir. Il insiste sur la nécessité de continuer de diminuer les frais de gestion et de fonctionnement des services communaux et autres associations car c’est l’unique voie à suivre pour le bien-être des services communaux et celui de la population. Il signale que, comme partout, de nouvelles charges liées aux restrictions budgétaires fédérales sans prévoir de nouveaux moyens pour les communes rendront la tâche encore plus ardue. Il en va de même à cause des péripéties catastrophiques de la DEXIA et que la prudence s’impose. La conclusion est de faire autant avec moins de moyens, même d’être capable d’en faire plus. « Il faudra garder cette motivation dont faut vous avez fait preuve jusqu’à présent. Les relances et les contrôles constants dans la gestion ne sont pas là pour accabler mais bien pour maintenir une ambiance positive et constructive » Le Bourgmestre poursuit en insistant sur une bonne organisation qui passe par une communication permanente entre la base et l’autorité. « C’est une façon de vivre ensemble, de participer réellement à la gestion et de se sentir vraiment engagé dans la bonne voie. »
Vient le moment des finances communales et « En être informés est une nécessité pour permettre de prendre tous ensemble, vos responsabilités par un travail en équipe, une collaboration avec  l’autorité et ce, grâce à des réunions ouvertes et menées à bien par les responsables des services et des associations ». Gilbert Deleu a tenu une fois de plus à remercier son personnel car pour lui, l’année 2011 a démontré le savoir-faire de chacun par rapport à de telles économies. « Il faudra, conjoncture oblige, encore faire un effort. Vous avez démontré en 2011 ce dont vous étiez capable. L’objectif est d’en faire un peu plus encore et je vous fait entièrement confiance ». C’est ensuite le volet « entreprise » que le bourgmestre aborda. Car une commune est bel et bien une entreprise à part entière. Il insista sur la continuation dans le développement de la commues mais aussi sur le personnel à travers des mesures d’extension du statut du personnel aux contrats APE et l’organisation d’examens en vue de redistribuer certaines responsabilités, le tout orienté vers un souci de qualité de services rendus à la population.
« Il faut s’imprégner d’une véritable solidarité  et atteindre l’objectif de cohésion sociale devenu un réel impératif ». « Il faut se serrer les coudes au lieu de s’engouffrer dans des conflits sociaux »
L’accent a été mis ensuite sur les associations culturelles, sportives, socio-économiques, intergénérationnelles etc… où les animateurs se donnent à fond pour soutenir le développement et le bien être de notre région qui souffre de son isolement, de l’éloignement et du manque de transport. Ainsi, que deviendra en cette année électorale, la poste, le guichet de la gare, le transfert des services des impôts, la Justice de Paix, la télédistribution et le statut spécial.
Le Bourgmestre s’est dit fier du dynamisme affiché par tout le personnel dans toutes les occasions.
Il faudra maintenir l’emploi, en créer d’autres par l’implantation d’entreprises et d’aborder l’ouverture du marché de l’emploi à Comines-Warneton grâce à l’arrivée d’une nouvelle zone d’activités et, en France, grâce aux dispositions fiscales favorables pour une région frontalière telle la notre. Le logement n’a pas été oublié et la commune luttera contre les maisons inoccupées et qui pourraient avoir un autre but que la simple taxation.
Gilbert Deleu veut aussi une police de proximité, une police proche de la population et faire des actions dans les quartiers. Il souligna le problème des services de secours dû à l’isolement de l’entité. « Je demande à chacun de s’appliquer dans une ouverture vers les autres, d’être ouvert à tous même s’ils sont différents. Il faut montrer que nous avons confiance en l’avenir. Etre au service des autres est la voie dans laquelle je vous demande de vous engager ». Avant de proposer à l’assemblée de prendre « quelques verres » de l’amitié, de picorer des petits pains et aussi de donner congé à tous cet après-midi, il termina en disant « Je vous remercie également de me permettre de continuer, de m’engager avec vous et de pouvoir travailler avec vous pour l’avenir des autres. C’est ce qui reste l’objectif principal de ma vie »
Un discours honnête, sans ambiguïté et « vrai ». Non, 2012 ne sera pas facile, Oui, des problèmes il y en aura, mais si le personnel poursuit dans la lignée de 2011, comme dit Dédé, « Ca va l’faire »

Une réponse à to “Voeux de Nouvel An au Personnel Communal”

  • louis:

    Il faut avouer que le discours du bourgmestre avait du corps. être bourgmestre est une chose, être un homme de sa trempe, une autre.

Laisser un commentaire