dépouillementL’analyse est très claire, Action perd un siège, le PS perd un siège, Ecolo et MR en gagne un.

Mais  avec ses 13 sièges sur 25, c’est quand même ACTION le grand gagnant de ces élections, autrement il faudrait me réapprendre l’arithmétique.

Malgré notre déconfiture annoncée par  le départ de plusieurs grands « faiseurs de voix », nous sommes parvenus à conserver la majorité absolue et faire entrer au conseil des jeunes, des jeunes femmes qui  plus est.

Dimanche, dans les couloirs de l’Athénée, pas grand monde n’était radieux, je dirai même la plupart faisaient une sale tête.  Quand j’ai rencontré Chantal, je l’ai félicitée pour son gain de siège, elle m’a ignoré. Comme tous les 6 ans,  l’opposition est certaine de renverser Gilbert DELEU (car c’est de plus en plus contre sa personne qu’on se focalise) et après la publication des résultats, c’est « salade de cul tourné » !

Plusieurs enseignements émergent de ce scrutin.

-          Comme je l’ai dit plus haut, malgré que cinq conseillers ne se représentaient plus avec un total de près de 5000 voix, nous n’en perdons que 344.  En clair, ni moi, ni personne n’est indispensable (Sur le plan mathématique, il en est autrement sur le plan humain).

-          Une autre constatation, les blogs n’ont pas apporté non plus de l’eau au moulin des candidats, il suffit de regarder le score  des bloggeurs ou des personnes les plus en vue sur ceux-ci.

-          Le porte-à -porte de Chantal ne lui a apporté que 106 voix de plus qu’en 2006, pourtant elle en a fait de Ten-Brielen au Bizet.

-          Le cartel PS-Ecolo permet deux choses, d’obtenir un échevin PS et de faire élire, cette  fois 2 écolos.  Le PS ne détient plus que 3 postes de conseillers au lieu de 4 s’il n’était pas en  cartel.  Ne serait-ce pas au détriment de la gauche ?  Lors de la dernière législature, la plupart du temps Ecolo a voté avec le MR et surtout contre l’emploi et les zonings.

-          Les jeunes ont beaucoup de mal à percer, malgré un nombre important sur les listes, particulièrement au MR, deux jeunes filles de moins de 25 ans parviennent à se faire élire : 1 Action, 1 MR

-          Les électeurs aiment la stabilité, sur 25 conseillers sortants,  19 se représentaient, deux seulement n’ont pas été réélu.  Il n’y a donc que 8 nouveaux  4 Action, 2 MR, 2 PS.

-          Les électeurs sont plus économes de votes nominatifs et ne votent plus pour beaucoup de candidats.  Les scores personnels, à part quelques uns, sont en diminution ou en stagnation.

J’ai lu les commentaires sur les différents blogs, je n’ai même pas eu envie de répondre, chacun à son analyse suivant que l’on aime ou pas et beaucoup donnent des leçons de démocratie, mode qu’ils n’appliqueraient pas s’ils étaient au pouvoir, pour la plupart d’ailleurs, ils n’ont ou n’auraient pas le courage de se présenter sur une liste.

Pour ma part, je suis content de mon résultat, j’augmente mon score de 106 voix à la commune et avec 1708 voix à la province, je l’augmente de 452 sur Comines et dans l’arrondissement j’obtiens un total de 3230 voix.

Le score à la commune me donnera un poste d’échevin, je ne sais pas encore quelles seront mes attributions, mais je sais que je ferai comme je l’ai toujours fait, prendre mes responsabilités et travailler pour le bien de tous.   Contrairement à ceux qui ont (avant les élections) un projet novateur pour Comines, mais qui ne savent pas nous l’expliquer, nous avons dans notre programme proposé bien des projets que je compte aider à mettre en œuvre. Ce programme sera mon livre de chevet, mais je ne me limiterais pas seulement à celui-ci, il y a beaucoup de choses que j’aimerais mettre en oeuvre.

17 réponses à to “Réflexions sur les Résultats du 14 octobre.”

  • JB:

    Très bonne analyse Didier.Encore félicitations pour ton nouveau poste

  • David Werquin:

    Même si je pense que tu n’as pas raison quand tu dis que vous êtes les seuls à avoir des projets novateurs pour Comines, je suis d’accord avec le reste de ton analyse.

    bon dimanche

  • yvon clynckemaillie:

    Enfin je lis un commentaire intelligent;bonne route Didier

  • Félicitations Didier !
    Bon travail pour ton futur post !
    Bise

  • Merci à tous.
    David, je ne dis pas qu’on est les seuls à avoir un projet novateur, d’ailleurs notre projet se situe dans la continuité, mais j’aimerais que ceux qui disent qu’ils en ont un nous l’explique. J’ai lu les programmes, votre programme n’est pas fondamentalement différent dun notre.

  • MDW:

    Un constat dont tu n’as rien écrit : Comment expliques-tu ces différences de %tage entre les 3 listes, concernant le rapport de votes « Cases de tête » et « Votes nominatifs ».
    Au PS-Ecolo : des votants pour cette liste, 17 % ont « noirci » la case du haut, sans donner de préférence pour l’un ou l’autre candidats !
    Au MR : cette valeur est de 15 %
    A l’Action : 10 %
    Serait-il intéressant de comparer ces chiffres avec les affiliations aux Mutuelles qui « endoctrinent » leurs membres, sous le N° de la liste, sachant que les mieux placés sur la liste en tireront les marrons chauds !

    Au CPAS : Ces pourcentages sont respectivement 23, 25 eet 16 %. Est-ce que les citoyens s’en fichent de ce suffrage, ou ignorent-ils les candidats en liste ?

  • Dans la 3ème ligne: on ne noirci plus Michel on « rougi » Lol
    Constat intéressant, mais habituel.
    Tout d’abord, je crois qu’il y a l’effet: je vote comme ma famille a toujours voté!
    Ensuite, sans être présomptueux, je crois que sur la liste ACTION, il y a plus de candidats crédibles que sur les autres listes. Je pense aussi que les autres partis, prennent des candidats pour boucler leur liste, alors que chez ACTION, nous devons réfléchir à qui choisir.

  • David Werquin:

    Dans toute liste majoritaire (il n’y a pas que chez Action), c’est plus facile de recruter, car c’est toujours plus facile de recruter quand on est une liste majoritaire qu’une liste minoritaire. Si un jour, vous vous retrouviez à 7-9 élus, vous auriez les m^mes difficultés que d’autres listes pour remplir les votres. Pour étayer mon propos, je vais prendre l’exemple du foot, il est toujours plus facile pour un club qui joue la tête de classement de recruter qq’un qu’un club qui est habitué à jouer le maintien………et si subitement le club de fond de classement se met à pouvoir viser la tête, il recrutera tout de suite plus facilement.
    Quant aux voix têtes de liste, « on » a pendant longtemps indiqué à la population qu’il fallait mieux voter tête de liste que nominatif, c’est maintenant difficile de faire comprendre que c’est mieux le contraire.

  • Tout à fait d’accord David. C’est surtout au PS qu’on disait de voter tête de liste d’accord aussi.

  • yvon clynckemaillie:

    La comparaison avec le foot est dangereuse car le nerf du recrutement c’est le fric!

  • David Werquin:

    Bien sûr, le nerf de la guerre en foot c’est le fric et en politique……..la bonté de l’âme ?
    Vous avez très bien compris ce que je voulais dire, je vais prendre un autre exemple qui va vous plaire. Prenons le CDH d’Estaimpuis qui avait la majorité il y 24 ans de çà et qui avait facile de remplir sa liste. Est-elle toujours aussi facile à remplir depuis qu’il estminoritaire? Je ne pense pas. Le monde est ainsi fait que l’on préfère toujours faire partie de la liste des vainqueurs que de la liste des vaincus.

  • Il n’y a pas commune mesure question fric!
    je crois oui, d’après Patrick Vanhonacker, mais il ne trouve personne d’aussi excentrique! Lol!

  • David Werquin:

    bien sûr que non Didier mais en 4ème provinciale ou 3ème, il n’y a pas non plus (en tout cas en wallonie) de quoi être riche en jouant à ce niveau-là…….après bien sûr si tu compares aux vedettes du ballon rond tu as raison…..mais ce serait comme çà aucune liste n’aurait de mal à remplir la sienne :o )

  • MDW:

    De grâce, ne comparons pas le foot à la gestion des communes. Cette dernière m’intéresse beaucoup, tandis que le ballon rond présenté abusivement par la télé me fait zapper et me met en colère. Toutefois, j’admire le dévouement des gens qui consacrent beaucoup de leur personne, de leur temps et de leur fric pour permettre aux jeunes de pratiquer ce sport d’équipe. Voilà : le mot est lâché : il faut une EQUIPE pour gagner !

  • yvon clynckemaillie:

    En politique,c’est le service qui compte.Mon père a consacré une grande partie de son temps comme conseiller communal puis comme conseiller au CPAS.Cela ne nous a pas enrichi mais me laisse encore aujourd’hui,plus de 30 ans après sa mort,fier der lui.

  • marco:

    « Une autre constatation, les blogs n’ont pas apporté non plus de l’eau au moulin des candidats, il suffit de regarder le score des bloggeurs ou des personnes les plus en vue sur ceux-ci. »
    même chez Action, votre miss Comines, bien que sympathique c’est planté en beauté… ceci dit elle vous a sûrement ramené des voix en tête de liste…
    Le Grec, lui, a progressé mais ça reste trop insignifiant. Conclusion, inutile de vous casser le cul avec vos blogs qui n’intéressent pas grand monde et n’amène que des cancans.

    « Le cartel PS-Ecolo permet deux choses, d’obtenir un échevin PS et de faire élire, cette fois 2 écolos. Le PS ne détient plus que 3 postes de conseillers au lieu de 4 s’il n’était pas en cartel. Ne serait-ce pas au détriment de la gauche ?  »

    et oui, le mouton a dévoré le loup

    « Le porte-à -porte de Chantal ne lui a apporté que 106 voix de plus qu’en 2006, pourtant elle en a fait de Ten-Brielen au Bizet. »

    En effet le « vivre à Comines » semble être un meilleur support

    On ne parle pas du débat No Télé? A vrai dire c’est pas plus mal, c’était beaucoup de bruit pour pas grand chose.
    Le changement c’est chez vous? On change pas de bourgmestre, ça nous rassure déjà… Chantal ne prend pas le pouvoir

  • Voici les sujets sur lesquels travaillent les journalistes de La Voix du Nord à Arras ce vendredi.

Laisser un commentaire