L’hiver est propice à certaines préparations telles que les ragoûts, les plats cuisinés mais aussi les terrines et pâtés.  

Pâté de lapinIl en est un dont je garde le souvenir très présent dans ma mémoire, celui que confectionnait ma grand’mère et dont je raffolais.  C’est le pâté de lapin. 

A l’approche des fêtes de fin d’année, quand le froid s’installait dehors, que le feu ronflait et rougissait le pot du poêle, et que son four pouvait être employé sans problème, c’était le moment choisit par ma grand’mère pour réaliser sa terrine.

J’intervenais lorsqu’il fallait tourner la manivelle du hachoir à viande, je n’aurai pas laissé ma place à personne !

Mais le meilleur moment, c’était quand on pouvait le déguster avec une pomme de terre au four, un bon morceau  de beurre et des chicons crus, hum ! Un délice !

C’est encore un très bon moment que de faire du pâté de lapin, (et surtout de le manger) à la différence près que mes petites filles ne tournent plus la manivelle, mais enclenche l’interrupteur de la machine.

Voir la recette en cliquant sur « Mes recettes de cuisine » dans la colonne de gauche sous « Rubriques »

3 réponses à to “Le Pâté de Lapin Maison”

Laisser un commentaire