Pub Ecole Fasam

Marie Cop’in deux, amoureuse…

Allez la découvrir dans « Rubriques »  « Les Radotaches de Marie Cop’in deux »

BrutusGérard Brutus est né le 17 mai 1959, en Corrèze à Objat . Huitième d’une famille de neuf enfants, il a passé son enfance à Brive-la-Gaillarde. Il travaille à Limoges au Service des archives de la Chambre régionale des comptes du Limousin depuis 1983. Il vit actuellement à Pierre-Buffière.

Premier prix des lecteurs de Roussac en 2006 pour son ouvrage  « La Rancune d’un Homme » paru aux éditions les Monédières à Treignac, il est aussi l’auteur d’une douzaine de romans consacrés principalement à faire connaître la Corrèze.

L’œuvre que je viens de lire « Les Chocolatines » narre la rencontre entre deux être que tout sépare, principalement leur lieu de vie.

Voir le résumé en cliquant dans la colonne « Rubriques » sur « Mes lectures ».

Photo D.Vdk

Photo D.Vdk

 

La pipistrelle est une espèce de chauve-souris qui est la plus répandue de nos régions, elle est aussi la plus petite de sa famille qui compte pas loin de 800 espèces de petite taille.

J’ai eu la chance de pouvoir en photographier une, hier soir, lors de son réveil.  Elle se préparait pour ses rondes nocturnes, mais attendait que le soir tombe encore un peu plus.  Elles se servent de l’écholocation (localisation par écho) pour attraper leur proie.

Grandes dévoreuses d’insectes les chauves-souris sont très utiles, elles nous débarrassent de milliers de moustiques et autres indésirables.

Avec l’hiver, vu la raréfaction de sa nourriture, elle hiberne et attend tranquillement les jours meilleurs.

Baudouin 1er

 

Il y a 60 ans Baudouin 1er devenait  Roi des Belges.

Depuis la fin de la guerre Léopold III et sa famille sont en exil, et c’est le prince Charles, frère de Léopold, qui est régent du royaume.

En 1950, une consultation populaire sur le sort du roi donnent des résultats forts différents de part et d’autre de la frontière linguistique, les wallons ayant votés en majorité contre le retour du roi.

Suite à  cette consultation le roi Léopold III abdique en faveur de son fils et Baudouin prête serment le 17 juillet 1951. Il décèdera en Espagne le 31 juillet 1993

 

Photo Wikipédia

Photo Wikipédia

 

Né en 1947 dans la commune des Quatre Routes du Lot, un petit village, Christian Signol passe une enfance heureuse dans un paysage qui lui inspirera ses œuvres.

Après avoir fait des études de droit, il se marie et s’installe à Brive-la-Gaillarde où il trouve un emploi à la mairie.

C’est en 1984 qu’il débute sa carrière d’écrivain avec « Les Cailloux Bleus », il est également l’auteur de la trilogie « La Rivière Espérance » que beaucoup ont vu la version adapté pour le petit écran en 1995 sur France 2.

J’aime beaucoup le style de Christian Signol,  ce livre est le quinzième que je lis de lui, il a été écrit en 2010.

Une si belle école, nous raconte l’histoire d’une institutrice dans la France de l’immédiat après-guerre. Voir le résumé en cliquant dans la colonne « Rubriques » sur « Mes lectures ».

Eté solidaire vient de connaître sa septième édition et c’est la  résidence  « Charles Degroux » à Comines qui a été choisi pour cette activité citoyenne.

En effet, depuis six ans Lysco engage des étudiants pour un job d’été de 15 jours. Subsidiés par la Région Wallonne, ces huit emplois d’été permettent d’améliorer un quartier d’habitations sociales.

Photo F. Six

Photo F. Six

Aidés et encadrés par les ouvriers de la société, ces jeunes ont bien travaillé durant ces quinze jours.  Ils ont aménagé un terrain de pétanque, et une aire de convivialité avec bancs et table.

Une bonne initiative qui permet aux jeunes de  se rendre utiles tout en recevant un pécule, de quoi se permettre de petites vacances bien méritées.

Les personnes présentent lors de la présentation de ces travaux purent également visiter un logement de la résidence tout juste rénové.  Les 20 logements seront améliorés par la société qui vient de les reprendre par bail emphytéotique au CPAS.

Bannière Louis 1

Je me dois de saluer ici la naissance d’un nouveau blog, mais pas d’un nouveau blogueur, il s’agit du blog personnel de mon frère Louis, dont vous voyez ici la bannière. 

Tout d’abord connu par ses commentaires incendiaires, mais souvent pertinents  sur les articles parus dans le blog de Damien, il s’est assagi et mis sa plume au service de l’actualité sur le blog de David.

Aujourd’hui, il décide de voler de ses propres ailes et je m’en réjouis.  Aller de l’avant,  est une devise que je partage avec lui, nos chemins sont parallèles, ils suivent la même direction, l’injustice nous est insupportable et  nos combats sont très souvent identiques, même si les mots pour les exprimer et la manière d’y arriver sont parfois différents.

 Je suis certain que son blog connaîtra le succès de part sa pertinence et sa qualité, mais aussi grâce à la disponibilité de Louis, à sa facilité d’écriture et à sa personnalité.

Félicitations et bon vent !

http://www.louisvandeskelde.biz/

Photo Fasam

Photo Fasam

 

Ce week-end le Gheer était en liesse, l’on fêtait les 30 ans de Freutche, ce fût l’occasion pour rassembler tous les géants cominois.

Le matin réunit devant le chapiteau, ils s’alignaient  majestueusement regardant du haut de leur gigantesque stature les invités à cette cérémonie. Ce fût l’occasion pour Michel, d’entonner un vibrant « Happy Birthday » à l’adresse du « Seigneur » du Gheer, le bien nommé Freutche.

L’après-midi, le cortège traditionnel déambula dans l’artère principale et les sociétés conclurent par une aubade sous le chapiteau.

On voit ici Michel dirigeant la Fasam, un exercice qu’il fait adroitement et avec passion, comme tout ce qu’il fait, et particulièrement lors de la fête du Gheer.

Mayonnaise

 

Personne ne sait d’où provient le mot mayonnaise, beaucoup d’hypothèses ont été émises, mais aucune n’est vraiment convaincante. 

Mais qu’est ce donc ?  Tout simplement une émulsion, une substance est dispersée dans une autre sous forme de petites gouttelettes. Le mélange reste cinétiquement stable grâce à un troisième ingrédient appelé émulsifiant.

Aujourd’hui, il est rare de préparer la mayonnaise soi-même.  Pourtant, la mayonnaise maison est bien meilleure que celle en pot et elle est si facile à préparer.

Essayez, vous m’en direz des nouvelles !

Photo de J-C Gaquière.       Ici à « La Fanfare », préparation de la mayonnaise maison pour le Moules-Frites.

Voir la recette en cliquant sur « Mes recettes de cuisine » dans la colonne de gauche sous « Rubriques »
Photo M-F Ph.

Photo M-F Ph.

 

Vendredi dernier s’est déroulée une sympathique cérémonie.  En effet,  Mme Rita Kino quitte son emploi pour une retraite bien méritée.  Entrée en février 1980 comme employée auprès de Mme Gueuten, c’est trente-et-un an de service à la société de logement qui se sont écoulés. 

C’est un peu la mémoire de Lysco qui s’en va.

Le Conseil d’Administration, par la voix de son président, remercia Rita pour le travail accompli et après la remise de cadeaux, c’est le traditionnel verre de l’amitié qui a été servi aux invités du jour.

La fête de la Brique a eu lieu ! Les flonflons se sont tus, Marie Cop’in deux a rangé sa nouvelle carcasse et sa tête repose au fond d’un grenier attendant la fête du Gheer pour aller  se dépoussiérer et retrouver ses collègues des villages voisins.

La ducasse c’est aussi l’occasion se retrouver et de se rappeler et d’évoquer des souvenirs.  Marie-Jeanne Dupon m’a envoyé une photo que je ne résiste pas de partager avec vous.  Elle a trente-cinq ans, c’est une réunion du comité des fêtes nouvellement créé qui se tenait au « Café des Copains », sur le coin de la rangée Dumez, anciennement « Chez Lamartine » que tenait Joël Carlier.

Comité des fêtes

Que de bons souvenirs et de mémorables prises de têtes…

Bien des années se sont écoulées depuis et plusieurs nous ont hélas quittés trop tôt. 

Debout de gauche à droite : Jacques Reybrouck, Roger Deblauwe, Maurice Dupon, Vincente Cordoba, Roland Vandamme, Didier Vandeskelde  (manque Christian Dewilde)
Assis de gauche à droite : René Laevens, Michel Verslype (secrétaire), Joël Carlier, Yvon Gryson, Odiel Deleu (président)

TéléphoneMais d’où vient donc cette interjection que l’on prononce à chaque fois que l’on utilise un téléphone ?  On pourrait penser qu’elle est arrivée avec celui-ci et donc moderne.

Il n’en est rien, après envahil’Angleterre et remporté la victoire à la bataille d’Hasting en 1066, les Normands rencontrèrent des bergers du Leicestershire qui s’appelaient ou appelaient leurs troupeaux  en criant « Halloo » ils l’ont adopté, et c’est ce mot qui deviendra notre « Allô ».

Guillaume le Conquérant était loin d’imaginer que ces soldats contribueraient sans le savoir aux communications internationales du XX siècle.

(Petites Histoires des Expressions éd. France Loisirs)

Photo Edition Belfond

Photo Edition Belfond

Gilbert Bordes, membre de la Nouvelle Ecole de Brive est un auteur Corrézien expatrié à Estampes, mais qui retourne régulièrement prendre  une bouffée d’air dans sa Corrèze natale.

Il est  l’auteur de nombreux romans, dont certains ont été adaptés à la télévision.  Il a reçu également plusieurs grands prix littéraires.

Le premier roman que j’ai lu  de lui est « le Porteur de destins », qui m’a beaucoup plu, mais aussi, « L’Heure du Braconnier »,  «  Un Cheval sous la Lune », « La Malédiction des Louves »  et encore en attente dans ma bibliothèque : « le Silence de la mule », « Les Terres Brûlantes »

Les Enfants de l’Hiver raconte l’histoire d’enfants juifs pris en charge par des passeurs dans les Pyrénées en hiver 1943.  Leur but l’Espagne…

Une histoire inoubliable d’entraide, d’amitié et de combat pour la vie, un roman d’une force bouleversante.

Voir le résumé en cliquant dans la colonne « Rubriques » sur « Mes lectures ».

La semaine prochaine, le week-end de Pentecôte verra la Fête de la Brique au Bizet.  Depuis 37 années, je participe à l’organisation de cette ducasse.  En 1974, j’avais eu l’idée de confectionner un géant, plutôt  une géante que l’on baptisa : Marie Cop’in deux.   J’ai mis un mois complet le soir après le travail pour confectionner sa tête en papier mâché.

Tout d’abord assise sur un char, ensuite affublée d’une carcasse d’emprunt, mais toujours sur un char, elle déambula dans chaque cortège de la ducasse. Cette année, nous avons décidé de lui offrir un nouveau corps et c’est des mains de  Christopher Vanhamme, stagiaire à la Régie des Quartiers du Bizet, et bien sûr sous l’œil vigilant et les conseils de Fabrice Largilière, l’ouvrier compagnon, qu’est née cette nouvelle carcasse. Sans oublier les stagiaires de la Régie de Comines qui sous la houlette de Brigitte Zègres ont confectionné les amples vêtements que portera désormais Marie  Cop’in deux.

Son inauguration aura lieu le vendredi 10 juin à 19h30 après le départ de la course pour dames, rue du Touquet devant local de la Fasam.

Pour l’occasion, j’ai arrangé les paroles d’une chanson connue et nous chanterons sur l’air de Rose-Marie Polka la gloire de Marie-Cop’in Deux.

 

Marie Cop'in deux tête

 

Oui c’est elle la plus belle
Dans les environs
Ma riecop’ in deux
La plus belle bizétoise
Mais qui est-ce donc ?
Ma riecop’ in deux
Faut voir comme tous les hommes
Répètent son nom
Ma riecop’ in deux
Amoureux, ils veull’  qu’ell’ les enlass’, qu’elle les embrass’, pendant la ducass’,  
Parc’ que c’est ell’ la Rein’ de la ducass’
Marie Cop’ in deux