retrouvailles 2012

Ce dimanche 4 mars a connu le rendez-vous annuel des « Retrouvailles ».  Ce ne sont pas moins de 220 musiciens qui ont rallié Le Bizet, venu d’horizon divers et représentant de 40 sociétés différentes.

Accueillis le matin, dès 8h30, ils commencèrent à répéter à 9h30. A 11h45 le réconfort de l’apéro et un repas bien mérité les rendirent gaillard pour une nouvelle série de répétition.

C’est à 17h00, lors du concert de clôture, qu’ils purent faire apprécier par le public tous les morceaux appris le jour même.

Un public nombreux qui comme chaque année fut conquis par la qualité des exécutions.

C’est un grand moment pour un chef d’avoir sous sa baguette un nombre si important de musiciens.  Cette année en plus de Vincent,  Aurélien Dumont a également pour la première fois dirigé une pièce.

Une vraie fête musicale, une journée de bonheur et surtout de convivialité, très réussie, grâce à tous ces musiciens venus d’horizon divers, mais surtout, grâce aux nombreux bénévoles qui gravitent au sein de la Fasam.

A voir sur No Télé:

http://www.notele.be/index.php?option=com_content&task=view&id=17745&Itemid=31

Affiche

Télénet

Ce jeudi, nous étions invités à Malines, au centre Télénet pour recevoir un prix de la « Télénet Foundation » . A cette occasion, notre Bourgmestre nous accompagnait fier du dynamisme de notre ASBL.

En effet, comme je l’expliquai dans l’article précédent, Frédéric Hallez, médiateur de la Régie des Quartiers, avait  introduit un appel à projet  proposé par  Télénet, celui-ci, relevait de la fracture numérique et  a été retenu. C’est un prix de 8255 euros  qui a été octroyé par la fondation  Télénet  à la régie des Quartiers.  De quoi investir dans  des ordinateurs et logiciels  qui aideront les stagiaires à s’investir dans l’apprentissage de l’informatique.

TélénetBonne nouvelle pour la Régie des Quartiers.  Suite à appel à projet de Télénet Foundation, le médiateur social de la Régie, Frédéric Hallez, a entré un projet sur la fracture numérique et celui-ci a été retenu.  Voici ci-dessous la lettre reçu ce jour, confirmant le prix de 8.255 € qui vont pouvoir être utilisés à acheter du matériel informatique pour former les stagiaires de la Régie.  Président de la Régie des Quartiers, je tiens à féliciter Frédéric pour ses initiatives.

Voici la lettre de Télénet :

Cher Monsieur Hallez,

De nombreuses organisations ont réagi à l’appel à projets 2011 de la Telenet Foundation. Elles ont soumis de nombreux projets particulièrement intéressants, dont le vôtre. Constatant que la résolution de la fracture numérique est bel et bien un problème contemporain, nous ne pouvons que nous réjouir des nombreuses initiatives en la matière.

Les membres du Conseil d’administration ont particulièrement apprécié votre dossier et ont donc décidé, au cours de l’assemblée générale du 15 décembre 2011, de soutenir l’asbl Regie des Quartiers de Comines-Warneton – Sac Le Bizet pour un montant de 8.255 €.

Nous tenons à vous féliciter de tout cœur de l’excellent projet que vous avez soumis à la Foundation et nous espérons qu’il portera ses fruits dans le courant de 2012.

Pour célébrer votre sélection, nous vous invitons, avec les membres de votre organisation, à la fête des Lauréats qui se tiendra le 16 février à 16h30 chez Telenet, Liersesteenweg 4, 2800 Malines.

Tous les projets qui bénéficient du soutien de la Telenet Foundation cette année y seront présentés.

HubertHubert de Maximy a été producteur, réalisateur de documentaires et scénariste de BD pour Métal hurlant.
Il se passionne très vite pour l’écriture. Titulaire d’une maîtrise d’économie et d’un doctorat de gestion, cet auteur se consacre à la littérature.
Sa vocation d’écrivain est née du plaisir que lui procure le fait de raconter des histoires. Son goût pour les voyages lointains est certainement aussi une des raisons qui le poussent à écrire.
Les thèmes abordés dans ses livres sont les enquêtes policières au moyen-âge et à la Renaissance, ainsi que le monde paysan au XIX° siècle. Le genre policier qui le caractérise est principalement l’historique. Hubert De Maximy est inspiré par des auteurs dont Sir Arthur Conan Doyle qu’il admire beaucoup.

C’est une saga, que je viens de lire, trois romans sur l’histoire d’une famille, celle d’un homme qu’on appelait « Lou Bastardou » dans son enfance et qui prend une revanche sur la vie qui ne l’a pas gâté en son début.

Voir le résumé en cliquant dans la colonne « Rubriques » sur « Mes lectures »

L’extension du cimetière du Bizet  fait couler beaucoup d’encre.

Laurent Dupuis journaliste présent au conseil communal, relate dans la Libre Belgique ce point figurant à l’ordre du jour:

la libre

Cimetière Bizet Conseil

J’avais déjà lu « le Corbeau et le Renard » en ch’ti, je viens de découvrir la « Grenouille qui Voulait se Faire aussi Grosse qu’un Boeuf », elle tout aussi croustillante, je vous laisse lire.

Eul’ guèrnoul’ qui voulot ète aussi gross’ qu’eul  bœufGrenouille boeuf

Un jour èn’ biell’ guèrnoul’ qu’y étot sul bord d’ l’étang

Pour s’cauffer au solèl aperçot un géant.

Ch’étot un bœuf qui v’not à l’mar’ pour bor’ un d’mi.

A vir èn’ si gross’ bièt’ eul’ guèrnoul’ fut saisie.

Ell‘ ché dit in ell’ mêm’ « j’ai invie d’essayï

Eud’ fair’ grossir min vint’ pour li ersonner ».

Et la v’la qui comminche à fair‘  infler sin vint’

In d’mindant à s’petit’ sœur : «  j’y  sus point incor ? »

Eh bé non. – Et à ch’t’heure ? – Té encor’ lon. – Bon, et là ?

-T’as bieau fair’  j’pins’ que t’y arrivr’ras pas.

-Eh bin, ch’est ch’qu’in va vir’ »  Mais à force  eud gonfler,

Chés boyaux dins sin vint’  y’ont fini par péter.

Ch’est triste mais au fond, in busillant bin

Dins l’vie ch’est parèl’.  Y a toudis des gins

Qui n’ont jamais assez, et te vos des machons

Qui voudrottent rouler dins l’autio d’leur patron.

CPASC’est dans les locaux du home le Sacré Cœur de Ploegsteert que s’est déroulée la traditionnelle présentation des vœux au personnel du CPAS.

Après quelques mots de la Secrétaire Myriam Debruyne, le président Georges Baelen a pris la parole pour souhaiter également une bonne année à chacune et chacun ainsi que pour remercier le personnel,  il lui a demandé de continuer dans le bon sens.  Il a rappelé que la maison de repos de Warneton, fraîchement  remise à neuf,  sera opérationnelle bientôt et que les travaux à Comines débuteront sous peu. A Ploegsteert, un projet de résidence service devrait voir le jour à côté du Home actuel qui dans le futur sera remplacé par une nouvelle maison de repos à l’arrière de celle-ci.

Le Bourgmestre souligna quant à lui l’importance du travail fourni par le personnel du CPAS et de leur grande responsabilité et lui souhaita également une belle année.

Un vin d’honneur clôtura cette présentation des vœux.

Voeux cpasCe samedi midi, nous étions invités comme toutes les familles des résidents du Home Paul Demade à un apéritif.  En effet, pour présenter les vœux,  le CPAS invite celles-ci chaque année.

Le président Georges Baelen et la directrice du home étaient présents et nous accueillaient.

C’est avec un sourire et quelques mots gentils que de charmantes dames du personnel nous ont servi une coupe de mousseux.  Nous avons pu trinquer à la santé des pensionnaires et à la nouvelle année.

Maman qui aime la compagnie était radieuse entourée de ses deux fils et de ses belles-filles.

Ph. L.Vdk

Ph. L.Vdk

Maguy , pour moi, c’est « Chez Laurette »,  la chanson qui raconte exactement ce que je ressentais quand je poussais la porte du Cercle à partir des années  1966-67.  J’adorais le dimanche après-midi où en bus je regagnais Comines, oh ! Pas tous les dimanches !!! De temps à autres….

C’est, chez Maguy que quelques années plus tard (j’avais acquis le permis de conduire) je retrouvais mes copains, Jean,  Martine, Bertrand, et les autres …

Et puis, c’est là que j’ai rencontré pour la première fois Gilbert Deleu …  en courte culote de patronné !

C’est aussi chez Maguy que durant plus de 15 ans,  j’ai partagé les merveilleux repas  du midi avec des gens formidables  et avec qui j’ai passé des moments mémorables et inoubliables.

C’est aussi une compagne de route, lors des campagnes électorales, une « supporter » qui a des convictions inébranlables !

Confidente et « maman poule », elle est à l’écoute de toutes et de  tous, la main sur le cœur, elle se dévoue  pour aider chacun et chaque association qui à ses yeux le mérite.

Grande « Fan »  de la Fasam, mais aussi des musiciens en général, elle aime  partager leurs joies et leurs activités.

Pour tout çà  Maguy, pour chaque instant de bonheur en ta compagnie,  à une Grande Dame je dis : un tout grand MERCI !

Didier

Je n’ai pas l’habitude de copier des articles sur d’autres blogs, mais je ne saurai faire mieux que mon frère Louis pour commenter le discours du Bourgmestre de ce matin lors des voeux au personnel communal.  Je lui trouve une très belle plume (depuis toujours) partagé du reste avec notre cousin Georges Lauwerijs, rédacteur en chef de Matin Première Radio à la RTBF,  que je viens de rencontrer à l’occasion de la nouvelle année et qui est curieux lecteur du blog de Louis.  Je vous laisse lire les commentaires de mon frangin.
Photo Louis Vdk

J’en reviens à ces vœux du Bourgmestre au personnel communal dans ce nouvel arsenal des pompiers de l’entité.
D’emblée Gilbert Deleu souhaita à l’assemblée ses meilleurs vœux pour l’année nouvelle. Il embraya sur la situation économique désastreuse de notre pays mais qu’il fallait réagir et ne pas se laisser aller au désespoir. Il insiste sur la nécessité de continuer de diminuer les frais de gestion et de fonctionnement des services communaux et autres associations car c’est l’unique voie à suivre pour le bien-être des services communaux et celui de la population. Il signale que, comme partout, de nouvelles charges liées aux restrictions budgétaires fédérales sans prévoir de nouveaux moyens pour les communes rendront la tâche encore plus ardue. Il en va de même à cause des péripéties catastrophiques de la DEXIA et que la prudence s’impose. La conclusion est de faire autant avec moins de moyens, même d’être capable d’en faire plus. « Il faudra garder cette motivation dont faut vous avez fait preuve jusqu’à présent. Les relances et les contrôles constants dans la gestion ne sont pas là pour accabler mais bien pour maintenir une ambiance positive et constructive » Le Bourgmestre poursuit en insistant sur une bonne organisation qui passe par une communication permanente entre la base et l’autorité. « C’est une façon de vivre ensemble, de participer réellement à la gestion et de se sentir vraiment engagé dans la bonne voie. »
Vient le moment des finances communales et « En être informés est une nécessité pour permettre de prendre tous ensemble, vos responsabilités par un travail en équipe, une collaboration avec  l’autorité et ce, grâce à des réunions ouvertes et menées à bien par les responsables des services et des associations ». Gilbert Deleu a tenu une fois de plus à remercier son personnel car pour lui, l’année 2011 a démontré le savoir-faire de chacun par rapport à de telles économies. « Il faudra, conjoncture oblige, encore faire un effort. Vous avez démontré en 2011 ce dont vous étiez capable. L’objectif est d’en faire un peu plus encore et je vous fait entièrement confiance ». C’est ensuite le volet « entreprise » que le bourgmestre aborda. Car une commune est bel et bien une entreprise à part entière. Il insista sur la continuation dans le développement de la commues mais aussi sur le personnel à travers des mesures d’extension du statut du personnel aux contrats APE et l’organisation d’examens en vue de redistribuer certaines responsabilités, le tout orienté vers un souci de qualité de services rendus à la population.
« Il faut s’imprégner d’une véritable solidarité  et atteindre l’objectif de cohésion sociale devenu un réel impératif ». « Il faut se serrer les coudes au lieu de s’engouffrer dans des conflits sociaux »
L’accent a été mis ensuite sur les associations culturelles, sportives, socio-économiques, intergénérationnelles etc… où les animateurs se donnent à fond pour soutenir le développement et le bien être de notre région qui souffre de son isolement, de l’éloignement et du manque de transport. Ainsi, que deviendra en cette année électorale, la poste, le guichet de la gare, le transfert des services des impôts, la Justice de Paix, la télédistribution et le statut spécial.
Le Bourgmestre s’est dit fier du dynamisme affiché par tout le personnel dans toutes les occasions.
Il faudra maintenir l’emploi, en créer d’autres par l’implantation d’entreprises et d’aborder l’ouverture du marché de l’emploi à Comines-Warneton grâce à l’arrivée d’une nouvelle zone d’activités et, en France, grâce aux dispositions fiscales favorables pour une région frontalière telle la notre. Le logement n’a pas été oublié et la commune luttera contre les maisons inoccupées et qui pourraient avoir un autre but que la simple taxation.
Gilbert Deleu veut aussi une police de proximité, une police proche de la population et faire des actions dans les quartiers. Il souligna le problème des services de secours dû à l’isolement de l’entité. « Je demande à chacun de s’appliquer dans une ouverture vers les autres, d’être ouvert à tous même s’ils sont différents. Il faut montrer que nous avons confiance en l’avenir. Etre au service des autres est la voie dans laquelle je vous demande de vous engager ». Avant de proposer à l’assemblée de prendre « quelques verres » de l’amitié, de picorer des petits pains et aussi de donner congé à tous cet après-midi, il termina en disant « Je vous remercie également de me permettre de continuer, de m’engager avec vous et de pouvoir travailler avec vous pour l’avenir des autres. C’est ce qui reste l’objectif principal de ma vie »
Un discours honnête, sans ambiguïté et « vrai ». Non, 2012 ne sera pas facile, Oui, des problèmes il y en aura, mais si le personnel poursuit dans la lignée de 2011, comme dit Dédé, « Ca va l’faire »

Que cette année vous soit douce et légère qu’elle vous apporte santé et bonheur.

Voeux 2012

La semaine dernière, un petit repas fut organisé à l’occasion de Noël, se fut l’occasion de faire le bilan et de remercier les stagiaires, mais surtout l’équipe dirigeante menée par Frédéric Hallez pour tout le travail accompli durant cette année.

Frédéric Hallez, Didier Vandeskelde, Brigitte Zègres, Bruno Windels, Fabrice LargillièreFrédéric Hallez, Didier Vandeskelde, Brigitte Zègres, Bruno Windels, Fabrice Largillière

Une équipe compétente qui se donne à fond pour redonner le goût du travail aux stagiaires.

Encore une bonne nouvelle pour la Régie des Quartiers.

pmticLa Région Wallonne vient d’agréer  notre ASBL comme opérateur PMTIC.

PMTIC c’est quoi ? C’est le Plan Mobilisateur des Technologies de l’Information et de la Communication.  En clair, le PMTIC a pour but de sensibiliser les demandeurs d’emploi à Internet et également  au traitement de texte  Word et au tableur  Excel.

Les stagiaires de la Régie seront  désormais formés en informatique.  En fin de formation,  un diplôme concrétisera le travail accompli par ceux-ci.

Hier soir, Conseil Communal.

Pour un des conseils les plus importants de l’année, cinq conseillers étaient absents. Nous devions approuver le budget.  On ressentait très peu d’enthousiasme dans l’opposition, malgré quelques tirades des deux chefs de groupe de celle-ci,  l’assistance n’a pas été convaincue par leurs arguments.  J’en conclu que la majorité a bien fait son devoir. Le budget a été approuvé majorité contre opposition.

Vint ensuite l’approbation de la répartition des subsides, là les ASBL dont je suis président, ont été plusieurs fois la cible de critiques.  Un conseiller MR souhaitait que je ne respecte pas la loi sur les marchés publics dans le cadre de la construction du Centre d’ Interprétation au Mémorial Britannique par la Régie Foncière, sous prétexte d’un différend de la firme avec la commune ! Il va de soi que c’est complètement impossible et en aucun cas,  je ne veux pas me mettre dans l’illé

Alphabétisation

galité.

Mais, la principale attaque fut dirigée contre l’ASBL  Re-Source, qui a été rebaptisée, Perspectiv’  il y a peu et ne figurait pas sous ce vocable dans le budget. Cette ASBL a été l’objet également d’une mise en conformité des statuts, afin d’y inclure toutes ses activités.

La principale est la formation, l’alphabétisation et la remise à niveau de personnes fragilisées et  socialement défavorisées.  Une quarantaine de personnes sont actuellement concernées.  Une formation « mobilité-permis de conduire » va bientôt voir le jour ainsi qu’une formation néerlandais.  Des cours de mathématiques et de français seront dispensés et seront ouverts à toute la population cominoise.

L’ASBL s’occupe également, en partenariat avec le CPAS, de la banque alimentaire et ce sont près de 170 familles et  340 personnes qui en bénéficient. Récemment après Comines, deux nouveaux points de distribution ont été ouverts, l’un à Warneton, l’autre au Bizet.  Un projet d’épicerie sociale est en bonne voie et aussi un projet soupe populaire qui devrait voir le jour l’an prochain.

Perspectiv’ ne s’occupe plus de la distribution des publicités, mais continue à distribuer le Vivre à Comines.

Malgré tous ces efforts et services offerts aux plus démunis, le groupe MR s’est abstenu lors du vote du subside. Ce n’est pas très décent, surtout que la précarité, aujourd’hui est de plus en plus présente.  Les Groupes Action et PS ont voté pour.