Photo Albin Michel

Photo Albin Michel

Il n’y a pas si longtemps, je vous parlais déjà d’Antonin Malroux, dans ce roman, il nous conte la vie d’un jeune homme placé dans une ferme par l’assistance publique et par delà le parcours d’un de ces nombreux immigrés Auvergnats à Paris. Je ne résiste pas à vous transcrire l’épilogue :

« Il y aura toujours ceux qui, à peine nés, sont confiés au vent du hasard, dans l’incertitude d’une corbeille en osier, et qui auront une revanche à prendre.

Mais leur chemin existe quelque part, il leur faudra seulement y croire, l’amour se chargera de le leur faire découvrir, et de l’éclairer.

Alors oui, un jour, à un détour de ce chemin secret, comme il sera bon de la dénicher, cette Grange du bonheur. Et de la transmettre intacte, malgré la rigueur du temps »  Antonin Malroux.

Un aperçu dans la colonne de gauche « Rubrique » : « Mes lectures »

Laisser un commentaire