«  Le mo’ d’juin cha vous dit rin, ché pourtant l’bon temps qui r’vin,

Y a lonmin qu’eun’ l’avot plus vu, ch’te  ducass’ ed’ Capell’ Rompue. »

(Paroles de Charles Logie)

Aquarelle d'Archange Carpentier.  col. D Vdk

Aquarelle d'Archange Carpentier. col. D Vdk

La première fois qu’on trouve sur un document une trace de Notre-Dame des Abeaux, cela date des années 1300.  Ensuite un oratoire fût construit  à cet endroit, démoli par les gueux en 1566, reconstruit en chapelle,  celle-ci est à nouveau détériorée en 1709. Plus tard, en triste état , elle est une nouvelle fois rebâtie en 1898 et  elle prend sa forme définitive après la première guerre mondiale. Elle porte bien son nom de Chapelle Rompue.

De nombreux pèlerins y viennent faire la neuvaine et particulièrement jusqu’à la seconde guerre mondiale.  Celle-ci se pratique encore, mais la renommée de Notre-Dame de Consolation, qui  aidait les vieilles filles à trouver un mari, disait-on, a perdu de son éclat.

La ducasse de « l’ Capell’ Rompue », comme les Bizétois la nommait, commençait un dimanche et durait 9 jours, le 11juin  (St Barnabé)  devant impérativement  y être. C’est donc du 6 au 14 juin qu’elle doit avoir lieu cette année.

Une réponse à to “El’ Ducasse de l’ Capell’ Rompue”

  • louis:

    en 1985, j’ai vu une demoiselle du Pas-de-Calais venir toute la neuvaine et effectuer 9 fois le tour de la chapelle chaque jour (9). Cela m’a très étonné mais j’ignore si elle a trouvé un mari. L’année suivante, je ne l’ai en tout cas pas vu revenir!!
    En 1984, la toiture à été nettoyée, le clocher enlevé et refait à l’atelier de menuiserie et le peintre a mis en œuvre le reste. J’ai moi même « astiqué » la cloche en cette période de Pâques et de nombreuses photos ont été prises à cette occasion. Même qu’un ouvrier de la commune intrépide à fait le poirier sur le faîte du toit!!! le clocher avait une structure en chêne et pichpin. Le chêne était très abimé, le pichpin n’avait absolument pas souffert du temps

Laisser un commentaire