écharpe mayoraleJe serai bourgmestre en 2012, voilà la phrase que j’ai pu lire il y a peu. Ne se moque t ’on pas de l’électeur ?  Ne serait-ce plus lui qui vote ?

Après un coup de balai, (où il n’y avait rien à balayer) je lis ce matin dans mon journal qu’un cartel se formerait pour balayer Gilbert Deleu et le groupe Action.

 Evidemment le cartel  PS-ECOLO-MR  serait un moyen pour y arriver, mais surtout pour assouvir la soif de pouvoir de la chef de file bleue.   Apparemment, Il n’y a qu’elle qui est au courant de ce projet, ni les conseillers du PS, ni même un de ses colistiers que j’ai rencontré, ne semblent pas être au courant.  Ne serait-ce pas cela de l’autocratie ?

Elle aurait, paraît-il un projet novateur pour Comines, cela fait 24 ans que j’entends la même chanson, mais elle ne l’a toujours pas expliqué…

Paroles, paroles, paroles…

Son projet : c’est son ambition personnelle !

J’ai vu dernièrement les larmes d’une dame qui se voyait déjà présidente des Français, mais quelle désillusion après les primaires !  Il se pourrait que notre Ségolène locale rencontre une même déconvenue !

4 réponses à to “De qui se moque t’on?”

  • Momo:

    Oh la méchante sorcière avec son balai MDR

  • louis:

    Elle compte sur les voix d’Argenton-les-Vallées, elle a fait son meeting chez Baptiste. Elle leur a promis d’aller balayer les rues des Deux-Sèvres! Allez zou,du blabla, du blabla, du balai

  • rudy:

    C’était donc cela la raison de la distribution des croissants et du café pour les navetteurs, la campagne électorale a démarré.
    Naïf, que je suis, j’aurai dû savoir que la distribution de petits déjeunés n’empêchera pas la fermeture des guichets de la gare.

  • Véro:

    Je ne te pensais pas si naïf Rudy. Je plaisante, ça sentait la campagne électorale à plein nez. Les petits déjeuners plus le balayage, c’est gros tout de même

Laisser un commentaire