L’extension du cimetière du Bizet  fait couler beaucoup d’encre.

Laurent Dupuis journaliste présent au conseil communal, relate dans la Libre Belgique ce point figurant à l’ordre du jour:

la libre

Cimetière Bizet Conseil

16 réponses à to “Conseil Communal – La Libre Belgique”

  • MDW:

    Que tous les Bizétois disposant du net fassent connaitre leur avis à propos de leur lieu de « RIP »… même si personne ne le leur demande.
    Offrons-nous un référendum public :
    JE VOTE OUI !

  • louis:

    pour moi je trouve que donner la paroles aux futurs locataires est une bonne chose. Pour ma part, « grillé » et dans un bocal avec lequel on fera ce que l’on veut :)

  • Moi, je ne veux pas que l’on fasse ce que l’on veut, je veux décider, et pour moi ce sera dispersé.
    Tu t’imagines dans une urne sur la cheminée et après quelques années se retrouver sur une échoppe à la brocante? lol!

  • Yves:

    Moi je veux être déposé dans une urne sur la cheminée. Comme ça, par grand verglas, ma femme pourra m’utiliser pour sabler son trottoir!
    Concernant le projet, je ne peux pas juger car je n’ai pas lu les arguments des deux propositions. Mais comme ça vu du ciel, je préférerais quand même derrière le foot : mieux vaut indisposer (vous croyez que ça va les indisposer?) 1 ou 2 supporters qui ne regarderont quand même rien d’autre que le foot, plutôt que des riverains qui auront « ça » derrière « leur cabane au fond du jardin » à longuer d’année et qui verront leur patrimoine déprécié d’autant.
    Quand au débat majorité-opposition, j’espère de tout mon coeur qu’on n’y voit pas simplement le plaisir de contrarier Bertouille parce que c’est elle, parce qu’alors, un parti que j’apprécie descendrait d’au moins un degré dans mon estime, car alors ce ne serait plus de la vraie noble politique, mais de la « petilique » de « petiliciens »…
    Pardonnez le néologisme. Mais je n’ose y croire!(sans ironie!)Si j’en parle, c’est tout simplement parce que je l’ai déjà entendu…

  • Phil.Mouton:

    Personnellement, j’ai voté abstention, contrairement à ce qui est publié dans la Libre.

  • Cher Yves, déjà avant que C.B. ne sortait son projet, et depuis plusieurs années des idées étaient émises et c’est toujours à cet endroit que je préférais l’extension.
    Les riverains n’auront rien derrière chez eux, puisque au fond de leur jardin il y a une voirie privée qui dessert des garages et ces ceux-ci que l’on voit sur la photo bordant le projet d’extension. Par contre, tout futur projet d’extension du complexe sportif serait compromis s’il s’avérait que le futur cimetière se ferait là. Bien d’autres arguments et particulièrement l’accès posent problème, ils sont trop nombreux pour les exposer ici.
    Cher Philippe, s’abstenir dans un dossier passant au conseil communal, pour moi c’est du poujadisme, on ne se fait pas d’ennemis, on contente tout le monde…comme dit Yves c’est de la petilique.

  • Phil.Mouton:

    J’ai le droit de m’abstenir autant que je veux et pour les raisons que je veux et il y en a. Pour ce qui en est du poujadisme, de se faire des amis et de contenter ceux qu’on veut…!!!
    Et si Yves avait été présent lors de la discussion tu ne serais pas si à l’aise pour le prendre à témoin surtout après ce qu’il écrit. C’est parfois assez peu élégant de devoir citer les gens sans leur avis. Sans rancune.

  • MDW:

    Mon cher Didier
    Je comprends, par l’absention de Philippe, que ce conseiller préfère ne pas décider pour un domaine dont il ne sent pas la sensibilité des gens concernés. C’est une bien autre justification pour une autre abstention émise au sein de la majorité pour le vote à propos de Potatoes.
    Il faudra aussi qu’on revoie la signification du mot Poujadisme, qui aujourd’hui s’avère être une insulte sans rappeler que parmi les « dignes » représentants de ce mouvement, J.M. Lepen prend la première place.
    Il n’est pas exact d’affirmer que l’abstention sert à « ne pas se faire d’ennemis et de contenter tout le monde ».
    Un grand principe : « Si on ne sait pas, on ne dit rien ».
    Qu’en penses-tu ?
    Avec mes amicales et respetueuses salutations

  • A Philippe, je n’ai fait que reprendre ce que Yves à dit de l’abstention dans un de ses articles sur Facebook et que je partage totalement. S’il n’avait pas fait de commentaire sur mon blog, je ne l’aurai évidemment pas cité. Je ne sais pas ce que tu veux dire quand tu dis « s’il avait été présent » parce que je n’ai rien à cacher et j’aurai tenu exactement le même raisonnement. Sans rancune bien sûr!
    A Michel, permets-moi de ne pas partager ton avis sur l’abstention, si tous les conseillers qui n’ont pas d’avis sur la situation du cimetière du Bizet s’abstenaient, nous serions que trois ou quatre à voter et c’est valable pour tous les points. D’autre part, en ce qui concerne l’abstention d’un membre de la majorité, c’est la charte et le règlement acceptés par les conseillers élus de ne pas voter contre les décisions prisent par l’ensemble du groupe à la majorité des membres, mais si pour des raisons personnelles ou morales ils peuvent au maximum s’abstenir.
    La conclusion est très claire quelqu’un de la majorité qui s’abstient est contre…
    Dans d’autres situations ou circonstances, je suis d’accord avec toi « Si on ne sait pas, on ne dit rien » c’est plus sage.
    Poujadisme est devenu un qualificatif politique synonyme de populisme, j’aurai du employer ce terme plus explicite. Amicalement

  • Phil.Mouton:

    Ce n’est pas une question de devenir plus explicite, c’est carrément faux. De plus c’est malveillant de faire ce genre d’affirmation. Ce n’est pas parce que tu es convaincu d’une chose qu’elle est vraie, et ce, malgré toute la conviction que tu y mets.

  • Je reprenais simplement, comme je l’ai dit, ce que pense Yves de l’abstention voici son texte:
    « sachez que pour moi, l’abstention, c’est le vote des couards : tout le monde a forcément son opinion, s’abstenir, c’est ne pas oser fâcher éventuellement ses propres électeurs, c’est penser à soi avant tout, c’est donc être un « petilicien »! Qu’on se le dis »

  • Phil.Mouton:

    C’est bien cela Didier, quand on a plus d’arguments, on va chercher ceux des autres, que j’ai en d’autres lieux déjà eu l’occasion de controverser.

  • Je crois que l’on se trouve dans un dialogue de sourds. On ne va pas continuer pendant cent et sept ans à ce sujet, en plus, je crois que j’ai été assez ouvert en publiant tous tes commentaires, aussi, je ferme donc à présent cette discussion.

  • MDW:

    A non Didier, juste encore un petit mot, non pas pour donner raison à l’un ou à l’autre… mais, dans le commentaire de Phil. du 22 février, il manque un « n’ », derrière le premier « on »
    Sinon, à lire la phrase telle qu’elle est écrite, on peut penser qu’il faudrait que le verbe « aller chercher » soit de forme négative !
    Comme quoi, les dialogues de sourds n’existent point !
    Quoique….
    Me suis-je bien fait comprendre ?
    Mes amitiés à vous deux !

  • J’ai été tenté d’ajouter ne … pas, mais je laisse le commentaire original. Lol!

  • Phil.Mouton:

    Bien vu MDW, qu’on se le dise. A bon entendeur!!

Laisser un commentaire