Archive pour la catégorie ‘Politique’

écharpe mayoraleJe serai bourgmestre en 2012, voilà la phrase que j’ai pu lire il y a peu. Ne se moque t ’on pas de l’électeur ?  Ne serait-ce plus lui qui vote ?

Après un coup de balai, (où il n’y avait rien à balayer) je lis ce matin dans mon journal qu’un cartel se formerait pour balayer Gilbert Deleu et le groupe Action.

 Evidemment le cartel  PS-ECOLO-MR  serait un moyen pour y arriver, mais surtout pour assouvir la soif de pouvoir de la chef de file bleue.   Apparemment, Il n’y a qu’elle qui est au courant de ce projet, ni les conseillers du PS, ni même un de ses colistiers que j’ai rencontré, ne semblent pas être au courant.  Ne serait-ce pas cela de l’autocratie ?

Elle aurait, paraît-il un projet novateur pour Comines, cela fait 24 ans que j’entends la même chanson, mais elle ne l’a toujours pas expliqué…

Paroles, paroles, paroles…

Son projet : c’est son ambition personnelle !

J’ai vu dernièrement les larmes d’une dame qui se voyait déjà présidente des Français, mais quelle désillusion après les primaires !  Il se pourrait que notre Ségolène locale rencontre une même déconvenue !

Hier soir,  lundi, s’est tenu un conseil communal. S’il n’y avait pas beaucoup de points inscrits à l’ordre du jour, il y avait deux ou trois points importants. 

Notamment, le budget du CPAS, qui paradoxalement est déjà approuvé par la tutelle et devait encore avoir l’aval du conseil communal.  Après quelques explications de Georges Baelen président du CPAS, l’approbation fût prise par un vote positif d’  Action et du PS-Ecolo et négatif du MR.

Ensuite, Chantal Bertouille proposa une extension du cimetière du Bizet.  Bien que je suis persuadé qu’il n’y a pas péril en la demeure et qu’il reste bien de la place, on peut prévoir une future extension.

Cimet solut  1&2

Deux solutions sont envisageables (voir les photos), l’échevine proposa la solution à l’arrière du terrain de sport.  Je trouve cela très dommageable, cela empêcherait une éventuelle extension du complexe sportif et hypothèquerait l’avenir.  De plus,  cette extension serait difficilement  accessible, il faudrait voûter le ruisseau des Rabecques et trouver un passage entre les allées etc….

L’autre proposition, est la prolongation du cimetière actuelle vers l’arrière des garages de la rue du Touquet, solution bien plus cohérente qui ne gênera personne, excepté les trois propriétaires de ces terrains, mais de toute manière il faudra expropier quelqu’un.  Le conseil communal décida alors et Action, PS-Ecolo  votèrent pour cette dernière solution, MR pour l’autre.

Pour terminer cette séance, l’échevin Freddy Baelen annonça qu’il offrait un verre à l’occasion de son anniversaire qu’il fêtait ce jour là.  Bon anniversaire Freddy !

 

Photo Province de Hainaut

Photo Province de Hainaut

Au groupe cdH du conseil provincial, nous avons découvert qu’un de nos membres, qui était secrétaire-trésorier, puisait dans notre caisse.  Il a avoué ces faits et également d’avoir fabriqué des faux pour masquer ses agissements.  Convoqué au conseil de déontologie du cdH, Philippe Sellière a reconnu tous les faits, promis de renflouer la caisse et aussi d’accepter de démissionner du conseil provincial et de ses autres mandats électifs et dérivés. Il a été exclu du cdH. A l’heure actuelle nous ne connaissons pas encore le montant exact du délit, mais on peut déjà dire qu’il sera supérieur à quarante mille euros.

Philippe Sellière vient de démissioner ce soir à 21h00 de son poste de conseiller provincial.

Le groupe cdH du conseil provincial m’a désigné au poste de secrétaire-trésorier du groupe lors de sa dernière réunion.  Ce ne sera pas tâche facile, mais je m’y attellerai dès à présent.

 

DelpéréeCe mercredi 27 octobre, dans le cadre de la semaine de la citoyenneté, nous avons reçu  le sénateur Francis Delpérée, éminent constitutionaliste professeur de droit très reconnu.

 Tout d’abord reçu par le Bourgmestre et les conseillers « Action », il commenta les discussions pré gouvernementales et la position du Cdh dans celles-ci.

 Il a rejoint ensuite le site Brussin, où l’attendaient près de trois cents personnes, pour une conférence sur le statut spécial de Comines-Warneton. 

 Il le commenta depuis ses origines, c’est-à-dire de puis 1962, date du détachement de la commune de la Flandre occidentale vers le Hainaut voulu par les Flamands et l’instauration de fait des facilités, alors que précédemment, nous étions en régime unilingue français.

 Ensuite, la loi de 1988 sur la pacification communautaire et l’application du statut spécial, qu’il qualifia de pernicieux pour Comines-Warneton étant donné la nomination d’échevins de l’opposition dans le collège échevinal.

 Il promit de déposer un amendent à la loi rendant caduque ce statut en cas d’absence d’un deuxième groupe linguistique au conseil communal.

 Réjouis par cette annonce, le public ne ménagea pas ses applaudissements.  Le sénateur, chef de groupe Cdh au Sénat, répondit ensuite aux questions du public.  Très intéressantes celles-ci ont eu pour chacune une réponse du spécialiste des questions institutionnelles.

permanence1Le Collège Echevinal a décidé de créer une antenne des services  de la Ville et de la Police au cœur du Bizet.

Une demande que j’avais formulée la première fois que je me suis présenté au scrutin communal,  c.-à-d. en 1982…

C’est dans un souci de proximité, de visibilité, de disponibilité et de service efficace à la population qu’il a été décidé de créer cette antenne.

C’est sous forme de permanences qu’elle fonctionnera à raison de deux demi-journées par semaine pour la police et de trois demi-journées pour le service à la population.

Ces locaux situés au début de la rue du Touquet, donc en plein centre bizétois, devront être aménagés, l’ouverture des permanences est prévue pour le début 2011.

De plus le Bourgmestre a demandé qu’une étude soit faite en vue de l’installation de caméras de vidéosurveillance urbaine.  Sa mise en place pourra aussi être effectué en début 2011, ce sera un plus pour la sécurité.

Encore des projets que la majorité Action réalise conformément à son programme. Des actes concrets pour le bien-être du citoyen.

Une anecdote:  Savez pourquoi on surnomme les policiers « les poulets »?

Parce que le premier commissariat de police de Paris fût construit à l’emplacement d’un ancien poullailler!

Marie-Eve Didier pouce tonneau Résultats complets   Chambre :

Cdh 32.73%   + 3.27%

PS 25.11%     + 5.50%

MR 18.91%     -12.92 %

Ecolo 13.71%    +4.48%

Marie-Eve3 aprèsMarie-Eve Desbuquoit  1900 voix de préférence

Félicitations Marie-Eve

Le Cdh est le 1er parti de Comines-Warneton avec ses 33% il devance le PS de près de 10%,  le MR de près de 15% et Ecolo de plus de 20%.

Une grande victoire pour notre parti qui malgré toutes les attaques et les désaffections de ses dernières semaines, il réalise un très bon score de très bonne augure pour le futur scrutin électoral de 2012.

Le ministre Benoît Ludgen vient de signer un programme pour financer le rehaussement du pont de Comines et la construction d’un pertuis  sous celui-ci, qui permettra la liaison de la route des Ecluses au boulevard Industriel.

Photo Dominique Leplat

Photo Dominique Leplat

Ceux-ci commenceront dès le 15 juin pour une durée de deux mois.

Dans ce même programme seront également refaits deux tronçons de la route expresse sur une longueur de 5 km chacun,  ainsi que la route régionale  365  du centre de PLoegsteert à la frontière de Messines.  Elle en a bien besoin, particulièrement au niveau du mont de la Hutte.

Une très bonne nouvelle pour notre commune.

Marie eve photo élections

 

Les listes sont déposées, la liste hennuyère est connue,  Marie-Eve Desbuquoit sera la candidate cominoise au Cdh.

Damien Yserbyt et Mathilde Vandorpe seront les deux autres candidats de l’arrondissement.

(Voir dans « Rubrique »  » Actualité politique »)

Jean-Jacques Vandenbroucke vient de faire une déclaration à la presse. 

 (Voir dans la colonne de gauche « Rubrique » cliquez sur le lien « Acutalité politique »)

Lundi soir, au conseil communal, 23 conseillers étaient présents, Jacques Varrase invité dans le cadre du projet « Bengerana »  au Rwanda, exposa  le but de celui-ci, c.-à-d. la mise en œuvre d’un atelier  et d’une formation socioprofessionnelle de couture. Le projet est subsidié par la région Wallonne, il est à la hauteur de 109.000 euros.  Je suis solidaire avec cette action, mais j’aurai aimé que la RW puisse aider les plus démunis et mal logés de notre commune, ce n’aurait pas été un luxe.   

graphiqueLe Commissaire Dauchy exposa ensuite les résultats des statistiques  2009 concernant la criminalité ainsi que les accidents  survenus sur la zone de police de Comines-Warneton.  Nous avons pu constater une baisse générale de la criminalité et également une baisse des accidents avec blessés, le seul point négatif : l’augmentation des accidents de roulage avec dégâts matériels. Il détailla ensuite le programme 2009.

Le conseil accepta ensuite plusieurs points dont la mise en œuvre d’une zone d’aménagement concerté (création d’une zone d’habitation) entre la rue de Messines et la rue Delpierre à Ploegsteert.

Un point supplémentaire avait été demandé par le PS, concernant des griefs émanant des syndicats.  Il est notamment reproché de n’avoir pas répondu à une demande d’une assemblée générale des travailleurs, et je cite : « Cette assemblée aurait pu permettre à l’ensemble du personnel communal  d’écouter les désidératas des syndicats… »  Je crois tout d’abords que ce devrait être l’inverse et que ce sont les syndicats qui doivent écouter les désidératas des ouvriers et ensuite, une première autorisation d’assemblée générale avait été donnée,  les syndicats ne l’avait pas convoquée, ensuite une deuxième a été demandée, la demande de report du collège était simplement du fait que celui-ci demandait d’attendre la réunion de concertation syndicale avec l’autorité.

Dans ce point, il était aussi question que des membres de l’autorité communale « diabolisait »  les syndicats,  l’un des conseillers PS à fait allusion « aux blogs de certains » (sic) , je suppose qu’il visait le mien, mais en aucune manière je ne voudrais diaboliser les syndicats, cela fait près de 40 ans que je suis syndiqué, mais c’est l’attitude et les déclarations d’un des délégués que j’ai critiquées. Voir plus bas dans « Coup de Gueule » du 20/03/2010.

Le conseil se termina par l’habituel huis clos.

BHV, trois lettres qui font la « une »  depuis des mois, et qui empoisonnent la Belgique depuis 1963. 

Journal l'Echo, Vincent Rif

Journal l'Echo, Vincent Rif

L’enjeu ? Il faut être politicien averti  pour en connaître les tenants et les aboutissants.

En fait, les partis wallons doivent, au risque de perdre l’électorat bruxellois, en grande majorité francophone, défendre l’intérêt  des habitants de la périphérie parlant la langue de voltaire en terre flamande.

Ces mêmes partis n’ont pas fait grand-chose pour nous éviter le statut spécial hérité d’un compromis « à la belge » en 1994 !  Il est vrai que 18.000 cominois, ne pèsent pas beaucoup comparé au million de bruxellois et aux 4000 fouronnais.

La Belgique est au bord du gouffre parce que certains défendent les intérêts de personnes qui ce sont installés dans des communes où l’on ne parlait pas leur langue et qu’ils ne se sont pas intégrés.

Je sais que mes propos vont choquer certains, mais je les assume.  Imaginez vers les années 1920, l’industrie textile étant florissante, les flamands viennent travailler à Armentières, s’y installent, se regroupent, forment un parti politique, se présentent aux élections municipales, obtiennent la majorité, demandent que le nom des rues soient en flamand, que les formulaires officiels le soient aussi etc…  Absurde non ?

Une règle simple devrait s’imposer, ceux qui s’expatrient, ont le devoir de s’intégrer, sans pour autant renier leurs origines. Nos aïeux, nos parents l’ont fait, nos noms en sont témoins, pourquoi ne pourrait-on pas le faire ailleurs ?

Ce lundi soir s’est tenu un conseil communal.

Conseil comC’est ainsi que nous avons voté plusieurs règlements de police relatif à la circulation et notamment celui de rendre prioritaire l’axe rue de la Gare - rue des Combattants, ce qui va donc changer la configuration de ce carrefour, ainsi que celui formé par la rue Courte et la rue d’Houthem qui est également rendu prioritaire.

Un conseiller de l’opposition s’étonnant de la ponctualité de ces règlements, il lui a été répondu que nous suivons le plan de mobilité au fur et à mesure des travaux exécutés dans la ville.

Nous avons aussi approuvé le plan communal d’urgence et d’intervention mais surtout le règlement de police « Bien vivre à Comines-Warneton » que nous avions examiné en détails lors de la commission élargie des travaux et de sécurité. (Voir plus bas : « règlement sur les incivilités »)

Un conseil n’ayant pas beaucoup de points à l’ordre du jour, mais dont certains, notamment les règlements, étaient très importants.

Cons. ProvincChaque année, le groupe Cdh des conseillers provinciaux se réunit dans l’arrondissement de l’un de ses membres et invite les anciens.

Cette année, c’est Tournai qui était à l’honneur, et c’est Patrick Van Honacker d’ Estaimpuis qui avait organisé cette rencontre. Nous y avons eu la visite des députés Yserbyt et Gadenne.

Au programme non pas la visite de la cathédrale, du fait de sa qualité provinciale et des travaux que nous y faisons, nous la visitons en d’autres circonstances ; mais celle du musée des beaux-arts.

Inauguré le dimanche 17 juin 1928, le Musée des Beaux-Arts est un bâtiment né du génie du grand architecte de l’Art nouveau, Victor Horta.

beau artsParmi les pièces majeures, citons, outre les primitifs comme R. CAMPIN, R. de le PASTURE, J. GOSSART, BRUEGEL,… quelques maîtres des XVIIème et XVIIIème siècles, tels SNYDERS, RUBENS, JORDAENS, WATTEAU et PIAT-SAUVAGE. Les impressionnistes : MANET, MONET, SEURAT, VAN GOGH,… assurent le rayonnement international du musée. Une place de choix est réservée aux œuvres de GALLAIT, PION, DUMOULIN, LEROY GRARD, tous enfants de Tournai. (source musée des beaus-arts)

J’ai été particulièrement impressionné par un tableau de Jordaens : « Tête d’apôtre » et par une œuvre monumentale de Gallait: « L’abdication de Charlemagne ».

Civiman1Le lundi 1er mars se tiendra une réunion  de la commission des travaux et de sécurité élargie sur le règlement général communal de police.

Nous avons tous reçu il y a quelques mois, dans notre boîte aux lettres, un projet de règlement.  Des réunions se sont tenues dans les différents quartiers de l’entité afin d’expliquer à la population les buts de celui-ci.  Chacun a pu émettre des remarques sur les points qui y sont abordés.

 A présent, une nouvelle mouture, tenant compte de ces observations formulées, a été rédigée.  Elle sera discutée au sein de cette commission élargie et ensuite elle sera proposée au conseil communal qui adoptera la version définitive.  Ensuite, il sera d’application, dès son approbation par le gouverneur de la Province.

En effet, mardi 2 février, le Bourgmestre et moi sommes allés à Namur rencontrer des fonctionnaires de certains ministères et des collaborateurs des Ministres. 

RavelLe matin trois rendez-vous : deux au  Cabinet Antoine, un au Moulin de Beez chez le Ministre Furlan. Vers midi et demi, nous avons rencontré le ministre Antoine qui connaît bien sûr très bien notre Mayeur.  Après-midi, Place de Wallonie : Ministère de l’Economie et de l’Emploi,  rue de Louvain :Cabinet Lutgen et enfin, Place Van Opré.

Les meilleures nouvelles proviennent du chef de Cabinet adjoint du Ministre Lutgen, qui nous appris qu’un budget de 14.000.000 (quatorze millions) d’euros serait débloqué pour  améliorer complètement la route express (RN 58) sur notre entité et également 600.000 euros pour terminer le Ravel vers Houplines y compris la réfection du pont de Chemin de Fer sur la Lys, afin de se connecter au « Ravel » français.  Ce Ravel traverserait donc complètement notre entité.  

Chaque visite à Namur apporte son lot de bonne et parfois moins bonnes nouvelles.  Ce mardi, à défaut d’avoir eu le temps de manger des crêpes, notre Bourgmestre a,  en compensation, pu se régaler d’obtenir une bonne manne pour sa ville.