Archives d’un auteur

lapin« A Tournai, pour bin fair’ ch’te fête, ch’ti qui n’a pos d’lapin n’a rin ! »

A Tournai, pour bien faire cette fête, celui qui n’a pas de lapin n’a rien !

C’est le lundi qui suit le 6 janvier (comme aujourd’hui)  que les tournaisiens fêtent le Lundi Parjuré appelé aussi Lundi perdu.

Cette tradition se perd tellement loin dans le temps, qu’on ne sait plus précisément de quel parjure il s’agit, si ce n’est que la plus ancienne trace écrite remonte au  XIIIème siècle.

Le Lundi Perdu, vient du fait que pour célébrer la journée, le travail était arrêté, c’était donc une journée perdue pour le travail. Aujourd’hui, la tradition se perpétue et on mange ce jour-là le fameux lapin du Lundi Perdu. (O.T. Tournai)  Chaque famille a « sa » recette.

Je vous avais promis des recettes, en voici une : recette du lapin à la bière brune comme ma grand-mère m’a appris à le faire.

(Cliquer sur l’onglet  à gauche: « Mes recettes de cuisine »)

Bonne annéeEn ce début d’année, je tiens à vous présenter mes meilleurs voeux ainsi qu’à votre famille et à vos amis.  Que cette année 2010 soit heureuse, légère et qu’elle vous apporte joie, santé et bonheur. Je forme également le voeu que la crise économique que nous traversons ne soit en fin d’année qu’un mauvais souvenir, afin de préserver ou de retrouver le confort que chacun de nous mérite de connaître.  Bonne année! 

Recevoir un mandat des électeurs n’est pas que l’honneur d’un jour, l’élu doit rendre des comptes, ce site le permettra.

Vous pourrez connaître mes actions et mon travail au service de la population, il contiendra également des réflexions quant aux évènements d’actualité.

S’il suscite des critiques ou des remarques et que des débats s’ensuivent, ce sera la preuve de l’importance de la communication.

Je parlerai également dans différentes rubriques, de mes passions et hobbies telles que la musique et la cuisine …

J’espère pouvoir l’entretenir régulièrement afin qu’il soit vivant et que vous ayez l’intention de le consulter régulièrement. N’hésitez pas à me conseiller, il est très important d’avoir des avis différents afin d’avoir le maximum d’éclairage sur les sujets abordés. 

A bientôt donc…

 

Voir également les rubriques: Ma vie, Royal Fasam, Mon parcours politique….Bonne lecture!

:-)

FaubourgNous connaissons un hiver, un peu comme l’an dernier, assez vigoureux, et bien sûr (et c’est compréhensible) les travaux publics sont statés. Je crois cependant qu’il y avait moyen d’être bien plus avancé dans les travaux au rond-point du Faubourg.  Au lieu de se chamailler sur des broutilles ou de passer des heures à discuter de la date d’entrée en vigueur de l’interdiction de fumer dans les cafés, les ministres devraient légiférer sur les délais à imposer aux chantiers sur nos voiries.  En France, ces délais sont bien plus courts et les entreprises ne jouent pas avec les pieds des pouvoirs locaux.  Ici tout est prétexte pour retarder le chantier: on a le temps, on a trois mois ouvrables (sans compter les intempéries),  gaselwest n’est pas prêt…, un sous-traitant ne peut pas venir pour l’instant, car les éléments ne sont pas finis… etc… ect…Espérons que pour Pâques ce soit terminé, et pas comme dans la chanson de Malbrough  ou à la Trinité!

voeuxLes premiers jours de janvier sont propices aux réunions et échanges de vœux.  La commune n’échappe pas à la règle et ce lundi 4 janvier, les employés et ouvriers communaux et des ASBL para-communales se sont réunis pour présenter leurs vœux au Bourgmestre et au Secrétaire communal.  Le Bourgmestre tel un chef d’entreprise a félicité le personnel pour son dynamisme, il a insisté sur le fait que celui-ci avait le sort de la commune entre ses mains. Il a souligné qu’il ne voulait pas de « tire au flanc » qui sapent le moral et la motivation de leurs collègues.  Au regard de la situation économique qui frappe également la commune, il a demandé de faire un effort en ce qui concerne les frais de fonctionnement en vue de les réduire de 10%, non seulement au point de vue communal, mais également dans les ASBL.  Cela permettra d’économiser 500.000 euros qui pourraient être utilisés au maintien au niveau d’emploi du personnel, son plus cher souhait.  La commune a encore beaucoup de projets et de chantiers à terminer et à réaliser et  malgré la crise le cap sera maintenu et on atteindra les objectifs fixés.

Un discours critiqué par certains, mais responsable et clairvoyant.