Archive pour 2010

L’hiver est propice à certaines préparations telles que les ragoûts, les plats cuisinés mais aussi les terrines et pâtés.  

Pâté de lapinIl en est un dont je garde le souvenir très présent dans ma mémoire, celui que confectionnait ma grand’mère et dont je raffolais.  C’est le pâté de lapin. 

A l’approche des fêtes de fin d’année, quand le froid s’installait dehors, que le feu ronflait et rougissait le pot du poêle, et que son four pouvait être employé sans problème, c’était le moment choisit par ma grand’mère pour réaliser sa terrine.

J’intervenais lorsqu’il fallait tourner la manivelle du hachoir à viande, je n’aurai pas laissé ma place à personne !

Mais le meilleur moment, c’était quand on pouvait le déguster avec une pomme de terre au four, un bon morceau  de beurre et des chicons crus, hum ! Un délice !

C’est encore un très bon moment que de faire du pâté de lapin, (et surtout de le manger) à la différence près que mes petites filles ne tournent plus la manivelle, mais enclenche l’interrupteur de la machine.

Voir la recette en cliquant sur « Mes recettes de cuisine » dans la colonne de gauche sous « Rubriques »

Joyeux Noël !Crêche

Le concert de Ste Cécile est l’apothéose de l’année musicale, c’est également l’aboutissement d’un travail de près deux mois de répétitions qui doivent être suivies intensément afin d’obtenir une homogénéité dans  le phrasé, les sons, les nuances.

Ste Cécile 2010Nous avons beaucoup de chance d’avoir à tous les pupitres des musiciens chevronnés qui suivent régulièrement ces répétitions. Un mélomane me dit à chaque Ste Cécile : j’aime le son de la Fasam, il est particulier et on ne le retrouve pas ailleurs. C’est le résultat de cette présence régulière.

Cette année est  certainement une très « grand cru » dans les millésimes des auditions de Ste Cécile. Après celle-ci, nous rencontrons le public à un vin d’honneur offert par l’administration communale et c’est le moment d’entendre à chaud les réactions.  Si le « Non je ne regrette rien » d’Edith Piaf  obtient « l’Oscar »,  tous les autres sont cités également  même si : « Russian Night, « The War of the Celts », « Salut d’Amour », « Jesus-Christ Superstar » reviennent plus souvent.

Après ces petites agapes et une petite nuit de repos,  la matinée sera consacrée à égayer le Bizet en déjanté et sera suivie par le banquet traditionnel servi en notre salle de « La Fanfare »

SaleuseA en croire le « net » et les commentaires s’y trouvant, Comines serait en pénurie de sel de déneigement !

Pour info, 50 Tonnes de sel sont stockés au dépôt communal.

Bien des communes ne sont pas dans notre cas et n’ont pas été si prévoyantes.

Le service communal de sablage veille et travaille régulièrement depuis un mois, la nuit, la journée afin de rendre nos routes principales accessibles 24h/24.

 Il faut reconnaître qu’ils font un travail remarquable, mais l’hiver n’est pas fini, ils ont encore du pain sur la planche.  Bon courage à eux.

St NicolasSt Nicolas, c’est la fête des enfants sages…  

Nicolas était évêque de Myre en Turquie, il protégeait les enfants et les pauvres, on lui reconnaît plusieurs miracles, notamment celui d’avoir ressuscité trois enfants tués par un boucher…

Il est le patron des écoliers dans bien des pays d’Europe, il fut importé aux USA par des hollandais  et  là,  de Sinter Klaas on américanisa son nom en Santa Claus.  On le laïcisera, on lui troquera  la mitre  pour un bonnet et on le fêtera à  Noël.  Celui-ci revint  en Europe avec les américains à la fin de la guerre 1940-45 où on le rebaptisa Père Noël.  C’est ainsi que chez nous on fête deux fois St Nicolas, une fois le 6 décembre et une autre fois à Noël !

Lorsque j’étais tout gamin, ma grand’mère me chantait une jolie chanson de St Nicolas, je me souviens du début :

Honneur et révérence au grand St Nicolas,

Le patron de l’enfance qui passe ici tout bas,

Venez grand Saint, votre aimable visite en ce lieu,

Nous rend tous heureux….

J’aimerai retrouver la suite, si quelqu’un peut m’aider…

Ste Cécile

Bonne fête à tous les musiciennes et musiciens.

Photo DVdk

Photo DVdk

Jacques Vandamme a offert un magnifique tableau à l’administration communale.  Il s’intitule « Les filles du vent » dont l’une d’elle s’appelle certainement Cécile…

En effet, son corps est une jolie lyre dans laquelle s’engouffre le vent.  En cette période où les sociétés de musique fêtent leur patronne, c’est un  bel hommage.

Il trouvera certainement une place de choix à l’hôtel de ville.

Photo D.Vdk

Photo D.Vdk

 

Surprise dans le jardin, dans la pluie glaciale de ce 12 novembre, un visiteur peut habituel est venu se nourrir dans la pelouse.  Mon regard a été attiré par un trait rouge qui allait et venait sur l’herbe, j’ai compris en observant mieux que c’étaient les plumes de la tête d’un très bel oiseau qu’est le pic vert.  Le temps de prendre mon appareil photo, il s’était envolé et s’était posé sur un piquet de clôture et observait le voisinage.Pic épeiche

 

 

 

Mon ami Michel me rapelle également la présence du pic épeiche dans nos jardins, plus courant et bien plus petit (70 à 80 gr contre 180 à 220 gr) que le pic vert dans notre région, il en a les mêmes habitudes. Voyez  les deux espèces:

Photo: D.Vdk

Photo: D.Vdk

Honteux !  La firme Cnockaert voudrait encore fermer la rue d’Armentières pour 3 semaines, la station essence y compris, incompréhensible !  Le MET n’est pas d’accord (heureusement), mais c’est le blocage, il s’ensuit une situation dangereuse pour les usagers, principalement les cyclistes.  Deux grosses tranchées bordent la route et en face de la rangée des « douze apôtres » un bassin retient l’eau lors des pluies.

Il est temps que cette firme fasse le nécessaire pour terminer ces travaux au plus vite. 

Photo: D.Vdk

Photo: D.Vdk

A l’origine, la route ne devait pas être coupée, rien n’a été tenu comme engagement par cette firme et surtout pas en délais, j’espère que des indemnités de retard seront prélevées. A l’avenir, il faudra réfléchir avant de la désigner pour de tels travaux, elle montre son incapacité d’assumer ceux-ci.

D’autre part, pendant que les commerçants préparent leur étalage de Noël, que la commune va placer les guirlandes lumineuses, une banque vient placer deux conteneurs (oranges fluo affreux).  Ne pouvait-elle pas attendre le mois de janvier pour le faire ?  Le Bizet défiguré durant les fêtes de fin d’année, je comprends la grogne des commerçants.

Bénévoles

C’est une espèce en voie de disparition paraît-il.  Je voudrais simplement par cette photo remercier celles et ceux qui se dévouent pour que chaque fête soit une réussite, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs. Bravo et encore merci!

Photo D.Vdk

Photo D.Vdk

Ce bel oiseau que l’on ne voit pas souvent est la sitelle torchepot.  Un nom bizarre me direz-vous, oui pour un oiseau qui a des manières tout aussi bizarre. 

En effet, elle est capable de parcourir les troncs d’arbres et les branches dans un sens ou dans l’autre, même avec la tête en bas. Elle bouge obliquement, se suspendant grâce à une patte, et se propulsant avec l’autre. Elle n’utilise pas la queue comme les pics, mais ses longues griffes.
Pour se nourrir d’un gland ou d’une noisette, elle l’emporte sur une branche où elle la cale dans une crevasse de l’écorce, et elle la taillade pour l’ouvrir avec de vigoureux et bruyants coups de bec. Elle fréquente aussi les mangeoires où elle se montre très agressive, chassant les autres oiseaux. Elle est très active et agile.

De plus elle a de jolies couleurs bleu-gris et orangé et elle est maquillée d’un joli trait noire qui part de son bec jusque loin derrière la tête.

Sur la photo que j’ai prise, elle vient s’offrir le dessert, une délicieuse cacahuète.

DelpéréeCe mercredi 27 octobre, dans le cadre de la semaine de la citoyenneté, nous avons reçu  le sénateur Francis Delpérée, éminent constitutionaliste professeur de droit très reconnu.

 Tout d’abord reçu par le Bourgmestre et les conseillers « Action », il commenta les discussions pré gouvernementales et la position du Cdh dans celles-ci.

 Il a rejoint ensuite le site Brussin, où l’attendaient près de trois cents personnes, pour une conférence sur le statut spécial de Comines-Warneton. 

 Il le commenta depuis ses origines, c’est-à-dire de puis 1962, date du détachement de la commune de la Flandre occidentale vers le Hainaut voulu par les Flamands et l’instauration de fait des facilités, alors que précédemment, nous étions en régime unilingue français.

 Ensuite, la loi de 1988 sur la pacification communautaire et l’application du statut spécial, qu’il qualifia de pernicieux pour Comines-Warneton étant donné la nomination d’échevins de l’opposition dans le collège échevinal.

 Il promit de déposer un amendent à la loi rendant caduque ce statut en cas d’absence d’un deuxième groupe linguistique au conseil communal.

 Réjouis par cette annonce, le public ne ménagea pas ses applaudissements.  Le sénateur, chef de groupe Cdh au Sénat, répondit ensuite aux questions du public.  Très intéressantes celles-ci ont eu pour chacune une réponse du spécialiste des questions institutionnelles.

Photo D.Vdk

Photo D.Vdk

Le début de l’automne met à notre disposition au jardin des légumes à maturité et sans doute les derniers  pour les tomates et les courgettes. 

C’est le moment de faire un rata qui en ses premiers frimas nous réchauffera le cœur et le corps.

Pour celui-ci, il vous faudra des tomates, courgettes, pommes de terre, un oignon, un morceau de porc (côtelettes, lard ou tranche dans le jambon) et au choix et suivant le goût haricots verts ou poivrons.

Voir la façon de les accommoder en cliquant sur « Mes recettes de cuisine » dans la colonne de gauche sous « Rubriques »

Photo D.Vdk

Photo D.Vdk

Les travaux de démolition du site « Dujardin-Bricoltout » sont bien entamés.  Ce complexe d’hangars industriels situé rue Beauchamp face à l’Euro Delta Center avait été classé en site industriel désaffecté et devait donc être démoli.   Il sera remplacé par un nouveau quartier de 16 logements sociaux intergénérationnels. Celui-ci sera totalement aménagé avec voirie nouvelle, parkings, espace vert etc…

Le conseil communal vient de décider de nommer celle-ci : la rue de la  « Botte de Lin »

Une page d’histoire de Comines se tourne avec la disparition de ces grands bâtiments, mais le quartier des 5 chemins aura, avec en plus la construction des bureaux Lysco sur le coin de la rue Beauchamp et de la rue Romaine, une bien plus belle allure.

Proclamation des résultats Photo Vdk

Proclamation des résultats Photo Vdk

C’est ce dimanche qu’a eu lieu la rencontre de showband à Wevelgem.  Ce concours organisé par la Vlamo (Fédération musicale flamande)  est une épreuve réservée aux sociétés de musique faisant du show.

Invité hors concours à cette manifestation (le concours est réservé aux sociétés membres de Vlamo), nous avons été malgré tout cotés par un jury composé de 8 membres dont des hollandais spécialistes en la matière.  Le résultat mérité est très encourageant,  nous avons obtenu  un premier prix  avec 83% des points.

Les commentaires des jurés sont très élogieux pour notre société, pour eux ce fut une surprise, car elle est une des seules en Wallonie à métriser cette discipline.

Plusieurs demandes de participation à des taptoes nous ont été formulées sur place, c’est le couronnement d’un travail acharné de plusieurs mois et d’une persévérance dans ce style acquis des années.

Bravo à tous les musiciennes, musiciens et majorettes pour leurs efforts à atteindre ce beau résultat.

Voir la vidéo sur  http://fasam.net